Abonnement

Du 7 au 19 décembre 2021

La DOUBLE inconstance

Réserver en ligne

En savoir plus

La DOUBLE inconstance
De Marivaux
Mise en scène Galin Stoev

Avec Léo Bahon - Trivelin, Maud Gripon - Silvia, Julie Julien - Lisette (en alternance), Aymeric Lecerf- Le Prince, Thibaut Prigent- Arlequin, Jean-Christophe Quenon- Le Seigneur, Mélodie Richard- Flaminia (en alternance), Clémentine Verdier - Lisette / Flaminia (en alternance)

Scénographie Alban Ho Van
Vidéo Arié van Egmond
Lumières Elsa Revol
Son, musique Joan Cambon
Costumes Bjanka Adzic Ursulov
Assistanat à la mise en scène Virginie Ferrere
Réalisation du décor dans les Ateliers du ThéâtredelaCité sous la direction de Claude Gaillard
Réalisation des costumes dans les Ateliers du ThéâtredelaCité sous la direction de Nathalie Trouvé

Galin Stoev propose une lecture contemporaine de La DOUBLE inconstance en s’appuyant sur un concept très actuel : la post-vérité. Servie au plateau par une scénographie pensée sur la base d’un miroir sans tain, la mise en scène exploite l’opposition flagrante chez Marivaux de deux conceptions de l’amour issues de deux mondes différents : le monde de ceux qui gouvernent et celui de ceux qui subissent.
Partant de la seule chose véritablement authentique de la pièce, l’amour de Sylvia et Arlequin, Galin Stoev met en lumière le rapport abusif de force, de désir, de provocation, de soumission qui s’installe entre les personnages et qui nourrit notre curiosité ainsi que notre propre voyeurisme. Le sentiment amoureux est traité comme une souris blanche par Marivaux. Une fois l’amour piégé et l’idée du centre détruite, tout devient relatif. Tout devient possible. Tout est permis.
Les personnages glissent au cœur d’un jeu stratégique – presque politique – qui se déploie dans le champ de l’intime. Il devient alors très difficile de distinguer le vrai du faux et de percevoir ce qui fait sens. Marivaux, précurseur de la post-vérité ?

Ce qu'en dit «Manuel Piolat Soleymat - La Terrasse».
Intelligente, subtile, cruelle sans être féroce, la création de Galin Stoev installe la précision et l’équilibre d’une comédie acerbe

Ce qu'en dit «Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – L’œil d’Olivier».
S'appuyant sur une brillante distribution, survolté par l'incroyable Mélodie Richard, Galin Stoev signe un spectacle puissant.

Ce qu'en dit «Marianne Dedouhet - I/O Gazette».
Double réussite pour Galin Stoev qui signe une ébouriffante adaptation de La DOUBLE inconstance.

Ce qu'en dit «Transfuge».
Un pur plaisir […] Une troupe éblouissante

Représentations
Du 7 au 19 décembre 2021
Du mardi au vendredi 20h, samedi 20h30, dimanche 16h
Durée : 2h

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 28 au 31 décembre 2021

Le temps de Vivre

Réserver en ligne

En savoir plus

Le temps de Vivre
Spectacle écrit par Camille Chamoux
Avec la complicité de Camille Cottin
Mise en scène de Vincent Dedienne


Scénographie et lumière Nicolas Marie
Costume Constance Allain

Après Née sous Giscard et L’esprit de contradiction, Camille Chamoux revient sur scène avec Le temps de vivre, accompagnée à la mise en scène par Vincent Dedienne.
  « Avec qui devons-nous nous réconcilier pour être heureux dans la vie ? Avec le temps, va. »
Si Epicure, Proust et Léo Ferré n’ont pas suffi à vous convaincre de trouver le plaisir du moment présent, si votre vie ressemble à un décompte Waze et votre pire angoisse est qu’il soit déjà trop tard, venez vous essayer à une tentative de dédramatisation. 70 minutes pour défier le temps, et peut-être, comme dirait ce bon vieux Marcel, brièvement « cesser de se sentir médiocre, contingent, mortel. »

Ce qu'en dit «JDD».
Contrôlant à merveille son débit mitraillette, ses gestes imprévisibles, Chamoux captive, surprend, fait bien rire, passe son texte avec grâce, d’un élan clair et efficace

Ce qu'en dit «La Terrasse».
Un seul en scène sur notre rapport frénétique au temps mené tambours battants

Ce qu'en dit «Télérama, TT».
Piquante et pince-sans-rire à souhait, avec une énergie folle, la comédienne dédramatise par le rire […] Son humour, dénoué de toute méchanceté et terriblement efficace, comme son autodérison, font mouche

Ce qu'en dit «Paris Match».
L’humoriste se moque avec brio d’elle-même et de notre obsession du temps qui passe

Ce qu'en dit «Le Monde».
Une bouffée d’oxygène […] Un seule-en-scène d’une pétillance salutaire

Ce qu'en dit «ELLE».
profond et piquant

Ce qu'en dit «Les Inrocks».
A hurler de rire

Ce qu'en dit «Le Parisien».
Élégant, remarquablement écrit

Représentations
Du 28 au 31 décembre 2021
Le 28, 29 et 30 décembre à 20h
Le 31 décembre à 21h

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 12 janvier au 2 avril 2022

Avant la Retraite

Réserver en ligne

En savoir plus

Avant la Retraite
De Thomas Bernhard
Mise en scène Alain Françon

Avec Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky et André Marcon
avec la participation d’Helena Eden

Assistant à la mise en scène David Tuaillon
Assistante dramaturge Franziska baur
Décors jacques gabel, assisté de Morgane Baux
Lumières JOËl hourbeigt
Costumes Marie La Rocca
Musique Marie-Jeanne Séréro
Coiffures et maquillage Cécile Kretschmar
Grand Prix du Syndicat de la Critique

Parfois, on s’attend au pire, mais on a tort, car c’est bien pire encore qui arrive.
Rudolf, ancien officier nazi reconverti en respectable président de tribunal, s’apprête à prendre sa retraite au terme d’une carrière exemplaire au service du droit et de la justice.
La pièce se déroule le 7 octobre, jour de la naissance de Himmler, auquel notre héros voue une admiration sans faille. Chaque année, il célèbre cet anniversaire comme il se doit entraînant sa soeur Vera  dans un duo d’amour-haine hallucinant. Tout est prêt, l’uniforme, les accessoires, le repas… Cette grande plongée orgiaque dans le passé pourrait donner lieu à un bonheur idyllique, sans la présence de sa seconde soeur, Clara, qui les observe, enfermée dans son silence paralysé.
Que l’on n’attende ni retenue ni mesure dans cette pièce traversée de bout en bout par un humour ravageur.
Plongée en apnée dans les recoins les plus nauséabonds de la bonne conscience et de l’hypocrisie d’une société toujours travaillée par ses vieux démons.

Traduit de l’allemand par Claude Porcell

© L’Arche Editeur & Agence théâtrale L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.
www.arche-editeur.com

En partenariat avec France Inter, France Télévisions, Télérama, Libération, La terrasse,
et Le Petit Beret

Ce qu'en dit «L’Humanité».
Hiegel et Marcon, un duel au sommet, l’art de l’acteur porté au plus haut qui déjoue toutes les évidences

Ce qu'en dit «Les Echos».
Dirigés au cordeau par Alain Françon, André Marcon, Catherine Hiegel et Noémie Lvovsky portent à ébullition la tragi-comédie ultra-grinçante de l'Autrichien Thomas Bernhard. Un brûlot contre le nazisme et ses résurgences inquiétantes. Horrifique et drôle

Ce qu'en dit «Le Canard enchaîné».
Atrocement drôle

Ce qu'en dit «Vanity Fair».
la pièce navigue toujours entre effroi et drôlerie, portée par un trio de comédiens fabuleux

Ce qu'en dit «Télérama, TT».
Comme un bulldozer lancé à pleine vitesse, le spectacle malmène la paresse de nos vigilances

Ce qu'en dit «Les inrockuptibles».
L’exercice d’équilibriste sur le plateau est époustouflant. Reste à couronner de lauriers le trio d’exception qui porte Avant la retraite à des sommets de justesse

Ce qu'en dit «Théatral Magazine».
On rit beaucoup de leurs maladresse, Catherine Hiegel et André Marcon jouant avec une candeur désopilante,, livrant avec sincérité leurs faiblesses, leurs obsessions, leurs regrets. Brillamment réussi

Ce qu'en dit «Télérama, Fabienne Pascaud».
Catherine Hiegel et André Marcon se régalent à interpréter leurs deux monstres ordinaires, banales et terrifiantes figures de ce mal tapi en chacun de nous. Et qui pourrait ressurgir. Parfois ils font splendidement peur

Représentations
Du 12 janvier au 2 avril 2022
Du mardi au vendredi 20h
samedi 20h30, et dimanche 16h
Durée : 2h

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Le lundi 31 janvier 2022 à 20h30

Jeanne Cherhal « CINEMA »

Réserver en ligne

En savoir plus

Jeanne Cherhal « CINEMA »


« Quelques temps après notre rencontre au festival Lumière, Thierry Frémaux m’a soumis une idée qui m’a séduite immédiatement. Avec pour partenaire mon seul piano, le défi serait de construire un concert dédié au cinéma, en me plongeant dans des chansons de bandes originales emblématiques. Un ping-pong s’est alors installé entre nous, chacun suggérant à l’autre sa musique de film fétiche, son thème préféré :
« Un saut chez Almodóvar s’impose !
– Je ne peux pas faire sans « La vie est un long fleuve tranquille » !
– Philippe Sarde, incontournable !
– Et pourquoi pas une chanson d’actrice ?… » etc.
A l’issue de cet exaltant déjeuner, nous avions fantasmé quatre bonnes heures de show. Un rien long, peut-être…
Tout l’enjeu fut alors pour moi de piocher dans ce répertoire idéal et infini, afin d’inventer une balade cinématographique en réarrangeant pour le piano-voix les morceaux qui m’attiraient le plus. J’envisage ce concert comme un objet en mouvement, un instantané de plaisir musical, et surtout une merveilleuse occasion de chanter mon amour pour le cinéma. »

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 3 mai au 17 juillet 2022

Cendrillon

Réserver en ligne

En savoir plus

Cendrillon
Une création théâtrale de Joël Pommerat

Avec la collaboration de la Compagnie Louis Brouillard.

Avec Alfredo Cañavate (en alternance avec Jean Ruimi) ; le père de la très jeune fille Noémie Carcaud ; la fée, la sœur Caroline Donnelly ; la seconde sœur, le prince Catherine Mestoussis ; la belle-mère Léa Millet ; la très jeune fille Damien Ricau ; le narrateur et Marcella Carrara, la voix du narrateur Julien Desmet.
Le rôle de la très jeune fille a été créé par Déborah Rouach
Scénographie et lumière Eric Soyer
Costumes Isabelle Deffin
Son François Leymarie
Vidéo Renaud Rubiano
Musique originale Antonin Leymarie
Collaborateur artistique Philippe Carbonneaux
Assistant mise en scène à la création Pierre-Yves Le Borgne

A la mort de sa mère, une très jeune fille se fait la promesse de ne jamais cesser de penser à elle plus de cinq minutes... Elle suit son père dans une maison de verre où les attend une nouvelle famille. Cette Cendrillon nous parle du deuil, du désir de vivre, du pouvoir de l’imagination et des mensonges des adultes. Avec une délicatesse qui n’exclut pas l’humour, Joël Pommerat aborde encore une fois les questions graves et vitales de toute enfance.

Ce qu'en dit «Le Figaro».
Impressionnant, beau, envoûtant, émouvant, très original, magistralement mené et merveilleusement interprété, le conte fascine et bouleverse. Les enfants comme les adultes

Ce qu'en dit «Télérama».
Pommerat console et épouvante à la fois

Ce qu'en dit «Le Monde».
Un spectacle d’une beauté sidérante

Ce qu'en dit «Le Canard enchainé».
Pommerat nous parle à nous enfants et grands … du grand art

Ce qu'en dit «Les Echos».
Les comédiens interprètent à la perfection leur personnage de conte contemporain – entre hyperréalisme et cartoon

Ce qu'en dit «Elle».
Poignant, envoûtant, magique 

Représentations
Du 3 mai au 17 juillet 2022
Du mardi au vendredi 20h
samedi 20h30, et dimanche 16h

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Saison 2021-2022

Réserver en ligne

En savoir plus

Saison 2021-2022


Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Carte cadeau

Réserver en ligne

En savoir plus

Offrez une Carte cadeau
Offrez une carte cadeau et soutenez la création artistique au Théâtre de la Porte Saint-Martin et au Petit Saint-Martin


Plusieurs montants au choix à partir de 15 euros. Utilisable par votre bénéficiaire en une ou plusieurs fois. Possibilité de réserver plusieurs places en même temps pour un même spectacle ou plusieurs (valable uniquement sur les productions du Théâtre). Validité : Utilisable 2 an à partir de la date d’achat Le bénéficiaire pourra réserver ses places directement sur notre site internet grâce au numéro de la carte.

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 Boulevard Saint-Martin
75010 Paris. Métro Strasbourg-St-Denis.
Tél. 01 42 08 00 32
Réservation en ligne | Comment venir ?