Dernière le 31 décembre

Le Tartuffe

Réserver en ligne

En savoir plus

Le Tartuffe
Une comédie de Molière
Mise en scène Peter Stein
Avec Pierre Arditi, Jacques Weber, Isabelle Gelinas…

Avec Pierre Arditi, Jacques Weber, Isabelle Gelinas, Manon Combes, Catherine Ferran, Bernard Gabay, Félicien Juttner, Jean-Baptiste Malartre, Marion Malenfant, Loïc Mobihan, Luc Tremblais

Assistante à la mise en scène Nikolitsa Angelakopoulou. Décors Ferdinand Woegerbauer. Costumes Anna Maria Heinreich. Lumières François Menou. Perruquière Cécile Kretschmar. Costumes fabriqués par Farani costumi di Roma

La pièce. La programmation de la Porte St Martin des années 77 et 78 avait été marquée par les mises en scène du Tartuffe de Roger Planchon puis d’Antoine Vitez. 40 ans plus tard, la Porte St Martin renoue avec son Histoire et présente à un an d’intervalle, deux mises en scène radicalement différentes de la même oeuvre, par deux grands Maîtres, Michel Fau en 2017 et Peter Stein en 2018. Dans cette célèbre comédie, Molière crée un personnage dissimulateur et sournois, qui fait perdre toute raison à Orgon (Jacques Weber), le maître de Maison. Entiché jusqu’à la folie de son Tartuffe (Pierre Arditi), qu’il a recueilli chez lui, il se moque des mises en garde de son épouse, son fils, son beau-frère et sa servante : aux yeux d’Orgon, et en dépit de tous, Tartuffe est le plus fervent des dévots, et le meilleur des hommes. La raison semble perdre le combat contre l’imposture… jusqu’au dénouement final.

En coproduction avec le théâtre Montansier de Versailles.

Avec la participation des apprentis comédiens issus du Studio d’Asnières-ESCA : Steven Dagrou, Arthur Gomez, Rafaela Jirkovsky, Lubin Labadie, Leila Loyer, Damien Sobieraff, Blanche Sottou, Laure Valax.

Représentations
Dernière le 31 décembre
Du mardi au vendredi 20h.
Samedi 20h30.
Dimanche 16h.

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Lundi 28 janvier

Conférence de Charles Pépin

Réserver en ligne

En savoir plus

Avoir confiance en soi,
Avoir confiance en nous
Comment avoir confiance en soi ? Cultivez les bons liens, entraînez-vous, écoutez-vous, émerveillez-vous, décidez, mettez la main à la pâte, passez à l’acte, admirez, restez fidèle à votre désir, faites confiance au mystère...


Charles Pépin est philosophe et romancier, traduit dans une trentaine de pays. Ses deux derniers essais Les Vertus de l’échec et La Confiance en soi, Une philosophie (Allary Éditions, 2016 et 2018) sont des grands succès critiques et de librairie.

Charles Pépin est également l’auteur de Quand la beauté nous sauve (Robert Laffont), La Joie (Allary Éditions), et, avec le dessinateur Jul, des best-sellers La Planète des sages (Dargaud) ou 50 nuances de Grecs (Dargaud). Professeur de philosophie, il anime les Lundis Philo au MK2 Odéon à Paris.

Représentations
Lundi 28 janvier
à 19h30

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 25 février au 19 mars 2019

Des écrivains parlent d'argent

Réserver en ligne

En savoir plus

Des écrivains parlent d'argent
Une pièce de Fabrice Luchini
Mise en scène Emmanuelle Garassino

Avec Fabrice Luchini

La pièce. Là aussi, encore une fois, la puissance hallucinante de la langue française, sa richesse éblouissante. La joie de dire du Charles Péguy, de poursuivre avec Sacha Guitry, Emile Zola, Marcel Pagnol, Jean Cau, etc. Tout cela dans un exercice précis, la lecture rigoureuse, sans obligation de spectaculaire, sur un sujet très investi, qui résonne en chacun de nous, et que les écrivains éclairent avec leur intuition stylistique.

Représentations
Du 25 février au 19 mars 2019
Lundi 20h
Mardi et mercredi 18h30

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 11 au 22 décembre

Trintignant Mille Piazzolla

Réserver en ligne

En savoir plus

Trintignant Mille Piazzolla
De Jules Laforgue, Allain Leprest, Jacques Prévert, Boris Vian, Gaston Miron, Robert Desnos…
Mise en scène Alexandre Vernerey

Avec Jean-Louis Trintignant.
Direction musicale Daniel Mille. Mise en scène Alexandre Vernerey. Arrangements Samuel Strouk. Accordéon Daniel Mille. Violoncelle solo Grégoire Korniluk. 2e violoncelle Paul Colomb. 3e violoncelle en alternance Frédéric Deville, Jérôme Huille. Contrebasse Diego Imbert. Son Tristan Devaux. Scénographie et lumière Orazio Trotta assisté de Gaëtan Lajoye.
Avec la participation exceptionnelle de Denis Podalydès, Sociétaire de la Comédie-Française (sauf les 13, 14 et 22 déc.)

Le spectacle Un timbre de voix reconnaissable au premier vers et des notes folles qui subliment le tempo et la prose. Jean-Louis Trintignant et Daniel Mille, c’est un tango qui dure depuis plus de dix ans. Aujourd’hui, le comédien vient glisser ses poèmes libertaires favoris sur la musique d’Astor Piazzolla arrangée et orchestrée par Samuel Strouk et interprétée par l'accordéoniste Daniel Mille et son quatuor à cordes. Le compositeur argentin passionné et irrévérencieux a transcendé le tango pour léguer une œuvre intemporelle. Daniel Mille nous fait redécouvrir toute l’humanité de cette musique à la fois savante et populaire, dans une instrumentation portée par la sensualité des cordes. Avec une attention d’esthète, Jean-Louis Trintignant livre sans fard l’émotion et le plaisir des mots de Jacques Prévert, de Gaston Miron, de Guillaume Apollinaire ou de Boris Vian, prêts à atteindre directement les zones sensibles des cœurs et des souvenirs.

Représentations
Du 11 au 22 décembre
Du mardi au samedi à 18h30 sauf 16 et 17 décembre

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Du 9 janvier au 31 mars 2019

Novecento

Réserver en ligne

En savoir plus

Novecento
Texte Alessandro BARICCO
Mise en scène et adaptation française André DUSSOLLIER
Co-adaptation française Gérald SIBLEYRAS
Avec la collaboration de Stéphane de GROODT

Avec André DUSSOLLIER, Elio DI TANNA (piano), Sylvain GONTARD en alternance avec Gilles RELISIEUX (trompette), Olivier ANDRÈS (contrebasse), Michel BOCCHI (batterie).
Direction musicale Christophe CRAVERO. Scénographie et co-mise en scène Pierre-François LIMBOSCH. Costumes Catherine BOUCHARD. Lumières Laurent CASTAINGT. Assistanat artistique Catherine d'AT.

La pièce. André Dussollier donne vie à ce conte avec virtuosité, espièglerie, chaleur et génie accompagné par un quatuor de jazz, il tangue, virevolte et embarque les spectateurs dans la fantastique histoire de Novecento !
Novecento naît en 1920 sur un paquebot.  Abandonné sur un piano il est élevé par l’équipage et ne connaît pas d’autre univers  que la mer.  Il joue au piano  tous les airs qu’il entend, il enthousiasme les foules, fascine, intrigue. Il est un phénomène pour tous ceux qui l’écoutent ! Il devient le plus grand pianiste au monde, on l’incite à descendre mais jamais il ne mettra un pied sur la terre : un clavier trop grand pour lui…

André Dussollier  a remporté le Molière du meilleur comédien pour ce spectacle en 2015.

En coproduction avec Deux ailes productions et scène indépendante contemporaine.

En partenariat avec Le Figaro, TSF JAZZ, Les Inrockuptibles, la Terrasse.

La pièce NOVECENTO d’Alessandro Baricco est représentée en France par l’agence Drama – Suzanne Sarquier (www.dramaparis.com), en accord avec Paola d’Arborio à Rome.

Ce qu'en dit «Le JDD».
Virvoletant

Ce qu'en dit «Le Parisien».
André Dussollier enveloppe le public de sa voix chaude et suave, marque la scène de sa présence joyeuse et distinguée.

Ce qu'en dit «CNEWS».
Une véritable pépite !

Ce qu'en dit «Télérama Sortir».
Un beau texte sur la vie et l'universalité de la musique qu'interprète avec une incroyable légèreté André Dussollier. Le spectacle est joyeux, savoureux.

Ce qu'en dit «Le Parisien».
Dussollier, quel virtuose !

Ce qu'en dit «Libération».
Le public vit la pièce comme une sorte d’apnée musicale, transporté dans l’univers des grands paquebots transatlantiques, au rythme échevelé de la narration.

Ce qu'en dit «Les Echos».
Les spectateurs flottent, ivres de vers libres et de musique vagabonde. Il leur est difficile de retrouver la terre ferme à la fin du voyage.

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

À partir 13 avril

Ça ira (1) Fin de Louis

Réserver en ligne

En savoir plus

Ça ira (1) Fin de Louis
Une création théâtrale de Joël Pommerat

Avec Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Yannick Choirat, Éric Feldman, Philippe Frécon, Yvain Juillard, Anthony Moreau, Ruth Olaizola, Gérard Potier, Anne Rotger, David Sighicelli, Maxime Tshibangu, Simon Verjans, Bogdan Zamfir.

Scénographie et lumière Éric Soyer. Costumes et recherches visuelles Isabelle Deffin. Son François Leymarie. Recherche musicale Gilles Rico. Recherche sonore et spatialisation Grégoire Leymarie et Manuel Poletti (MusicUnit/Ircam). Dramaturgie Marion Boudier. Collaboration artistique Marie Piemontese, Philippe Carbonneaux. Conseiller historique Guillaume Mazeau. Assistante à la mise en scène Lucia Trotta. Assistant dramaturgie et documentation Guillaume Lambert. Assistants Forces Vives David Charier, Lucia Trotta.

La pièce. Ça ira (1) Fin de Louis est une fiction politique contemporaine inspirée du processus révolutionnaire de 1789. Qu’est-ce qui pousse des hommes à renverser le pouvoir ? Quels nouveaux rapports instaurer entre l’homme et la société, les citoyens et leurs représentants ? Entre fiction et réalité, Ça ira (1) Fin de Louis raconte cette lutte pour la démocratie.

Production. Compagnie Louis Brouillard.

Coproduction. Nanterre-Amandiers/Centre Dramatique National, Le MANEGE-MONS/Scène transfrontalière de création et de diffusion, Mons 2015/Capitale européenne de la Culture, Théâtre National/Bruxelles, ESACT/Liège, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, MC2/Maison de la Culture de Grenoble, La Filature/Scène nationale de Mulhouse, Espace Malraux/Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre du Nord/CDN Lille-Tourcoing-Nord-Pas-de-Calais, FACM/Festival théâtral du Val d’Oise, L’Apostrophe/Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, Mostra Internacional de Teatro de São Paulo et SESC São Paulo, Théâtre français du Centre national des Arts du Canada/Ottawa, Théâtre National Populaire/Villeurbanne et Célestins/Théâtre de Lyon, Le Volcan/Scène nationale du Havre, Le Rive Gauche/Scène conventionnée de St Etienne du Rouvray, Bonlieu/Scène nationale d’Annecy, le Grand T/Théâtre de Loire-Atlantique Nantes.

Avec le soutien de la SACD et d’Arcadi Île-de-France.

Les répétitions de ça ira (1) Fin de Louis ont été accueillies à Nanterre-Amandiers, au CNCDC Châteauvallon, à l’ESACT/La Chaufferie Acte1/Liège, au Centquatre, à la Ferme du Buisson, au Théâtre des Bouffes du Nord, à la Commune/Centre dramatique national d’Aubervilliers.

Création le 16 septembre 2015 au Manège-Mons, dans le cadre de Mons 2015 – Capitale européenne de la culture.

Ce qu'en dit «Fabienne Darge, Le Monde».
Une expérience théâtrale passionnante, qui plonge au cœur de la parole et du combat politiques […] Rendre le passé présent est une des grandes réussites de ce spectacle. […] Pommerat a accompli un fabuleux travail avec ses acteurs.

Ce qu'en dit «Fabienne Pascaud, Télérama».
Aussi fou qu'envoûtant […] On sort sonnés et électrisés.

Ce qu'en dit «Jean-Pierre Thibaudat, Mediapart».
Ce spectacle est exceptionnel.

Ce qu'en dit «Armelle Heliot, Le Figaro».
Un grand spectacle de théâtre, jubilatoire et enthousiasmant. […] Il est dans la plus haute mission du théâtre. Magistralement.

Ce qu'en dit «Jean-Luc Porquet, Canard enchainé».
On sort de là, abasourdis, la tête en feu, à l’envers et pourtant remise d’équerre […] Il y a là une force organique, une cohérence, un élan collectif qui transporte.

Ce qu'en dit «Léa Salamé, On n’est pas couché».
Une fresque magnifique sur la Révolution française. […] Particulièrement brillant

Ce qu'en dit «Laurent Ruquier, On n’est pas couché».
Très accessible, on ne s’ennuie pas

Représentations
À partir 13 avril
À partir de 14 ans

Location
Location en ligne : cliquez ici
Par téléphone au 01 42 08 00 32.

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 Boulevard Saint-Martin
75010 Paris. Métro Strasbourg-St-Denis.
Tél. 01 42 08 00 32
Réservation en ligne | Comment venir ?